Liens d'accessibilité

Le Soudan du Sud traque la LRA


Des miliciens de la LRA

Des miliciens de la LRA

Le Soudan du Sud a déployé des centaines de soldats dans la province de l'Equatoria occidental pour éradiquer les restes de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), dont les combattants sont soupçonnés d’avoir mené des attaques meurtrières dans l'Etat cette semaine.

C’est ce que le porte-parole de l’armée, Philip Aguer, a déclaré jeudi. « Il n'y a pas d'autre ennemi dans la région que nous soupçonnons. C'est seulement la LRA », a déclaré M. Aguer à la Voix de l’Amérique (VOA).

Quelque 500 soldats sud-soudanais ont été déployés dans la région pour traquer la LRA et protéger les habitants, a-t-il ajouté.

Les fonctionnaires ont précisé que deux personnes ont été tuées dans des raids dans les comtés d’Ezzo et deTamburo, et un nombre inconnu d’habitants enlevés. Les assaillants ont également pillé des biens, et attaqué des officiels et des habitants.

L'évêque anglican John Nzawo du diocèse d’Ezzo a précisé que l'une des attaques s'est produite dans « le petit village de Naazinga, qui est à environ 2 km des locaux diocésains ».

Toujours selon le prélat, « une personne a été tuée sur le coup et des habitations ont été détruites et pillées. Une personne a été grièvement blessée et a été emmenée à l'hôpital », a poursuivi l’évêque.

Les attaques, qui selon M. Nzawo terrifient les habitants, les ont contraints à fuir dans la brousse, et sont intervenues peu après des raids menés contre des pays voisins, tels que la République centrafricaine (RCA). Ces violences ont également été imputées à la LRA.
XS
SM
MD
LG