Liens d'accessibilité

Le Soudan du Sud rejoint la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est


Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir

Le Soudan du Sud, en guerre civile depuis plus de deux ans, a rejoint mercredi les rangs de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC), qui oeuvre à développer et faciliter les échanges commerciaux entre ses membres.

L'admission du Soudan du Sud a été annoncée mercredi par le président en exercice du bloc régional, le président tanzanien John Magufuli, lors d'un sommet ordinaire à Arusha, dans le nord-est de la Tanzanie.

L'EAC (East african community) compte désormais six membres - le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud - et regroupe plus de 150 millions d'habitants.

Le Soudan du Sud est devenu indépendant du Soudan en juillet 2011, après des décennies de conflit avec Khartoum. Mais le plus jeune pays du monde a sombré dans la guerre civile en décembre 2013 lorsque le président Salva Kiir a accusé son ancien vice-président Riek Machar de fomenter un coup d'État.

Plus de 2,3 millions de personnes ont été chassées de chez elles et des dizaines de milliers tuées par la guerre et les atrocités dont les deux camps se sont rendus coupables.

La guerre a durement affecté l'économie du pays, confronté à une inflation galopante, à l'effondrement de sa monnaie et à une diminution de plus de 50% de sa production pétrolière - de loin sa principale ressource - depuis son indépendance.

De nombreux travailleurs venus de pays voisins comme le Kenya ont fui la guerre, qui a vu des villes entières détruites par les combats.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG