Liens d'accessibilité

Le Soudan du Sud prend en charge sa navigation aérienne


Le président Béchir (à dr.) et son homologue sud-soudanais Salva Kiir durant une conférence de presse à Khartoum (9 octobre 2011)

Le président Béchir (à dr.) et son homologue sud-soudanais Salva Kiir durant une conférence de presse à Khartoum (9 octobre 2011)

Le Soudan du Sud va exercer des "obligations de services de navigation aérienne au-dessus de son territoire" au terme d'un accord passé avec le Soudan sous l'égide de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), a annoncé samedi cette agence des Nations unies.

Cet accord donne la responsabilité aux deux pays de "traiter les communications et de satisfaire aux exigences de surveillance" de l'espace aérien pour le transport commercial et il porte également sur "l'installation de nouvelles infrastructures de navigation aérienne au Soudan du Sud", selon l'OACI.

"Le Soudan assurera la maintenance des équipements jusqu'à ce que le Soudan du Sud prenne la responsabilité entière de la fourniture des services de trafic aérien conformément au calendrier de transition", a indiqué l'OACI dans un communiqué.

L'accord a été négocié par les pays membres de l'OACI du Moyen-Orient, et des pays de l'est et du sud du continent africain, et signé par les responsables de l'aviation civile soudanais et sud-soudanais dans le cadre de l'assemblée triennale de l'OACI qui se tient jusqu'au 7 octobre à Montréal.

"Nous allons travailler étroitement avec nos partenaires soudanais et sud-soudanais afin d'assurer qu'ils tirent le plus d'avantages possibles de leur nouvelle coopération", a souligné Fang Liu, la secrétaire générale de l'OACI.

Au cours d'une phase transitoire surveillée par l'OACI, un espace aérien, ou région d'information de vol (FIR), va être délimité sous la direction opérationnelle du Soudan du Sud.

Le Soudan du Sud, qui a proclamé son indépendance en juillet 2011, est depuis 2013 en proie à une guerre civile.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG