Liens d'accessibilité

Le soldat Bowe Bergdahl inculpé pour désertion


Bowe Bergdahl

Bowe Bergdahl

Ce soldat américain avait été fait prisonnier en Afghanistan puis détenu pendant cinq ans par les Talibans. L'U.S. Army l'accuse de "mauvaise conduite face à l'ennemi".

L'armée américaine a prévu de tenir une conférence de presse dans l'après-midi au sujet de M. Bergdahl, 28 ans, qui avait été libéré l'an dernier en échange de cinq talibans détenus dans la prison militaire américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba.

Seul Américain en uniforme à être capturé par des rebelles lors de la guerre en Afghanistan, il avait été détenu par des membres du réseau Haqqani liés aux talibans après avoir été porté disparu de son poste dans l'est de l'Afghanistan, près de la frontière pakistanaise, en juin 2009.

Le sujet est extrêmement sensible pour l'administration Obama, qui avait été accusée par les conservateurs d'avoir contourné le Congrès pour procéder à cet échange, et d'avoir fait une concession trop grande aux talibans pour obtenir la libération du soldat, capturé dans des conditions peu claires.
Une enquête avait été lancée pour déterminer les circonstances de son enlèvement. Certains l'avaient accusé de désertion.

Les talibans libérés lors de cet échange avaient été transférés au Qatar. Mais l'un d'entre eux a tenté de reprendre contact avec les rebelles qui comabttent le régime de Kaboul, selon le Pentagone.

M. Bergdahl risque la peine de mort mais les experts estiment qu'une exécution est hautement improbable car un accord amiable pourrait être conclu avant le début du procès.

Certains soldats qui étaient en poste avec lui ont affirmé qu'il avait quitté son unité volontairement, mettant en danger les soldats partis à sa recherche.
Son avocat Eugene Fidell soutient que M. Bergdahl est fier de porter l'uniforme mais qu'il est devenu un bouc émissaire des opposants à la fermeture de Guantanamo.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG