Liens d'accessibilité

Le site de la COP22 quasiment achevé au Maroc


Vue de la place Jamaa el Fna, à Marrakesh, le 18 décembre 2014.

Vue de la place Jamaa el Fna, à Marrakesh, le 18 décembre 2014.

Le site qui accueillera la conférence internationale sur le climat COP22 à partir du 7 novembre à Marrakech est quasiment achevé, a annoncé mercredi le comité d'organisation.

La construction du site de Bab Ighli, qui s'étend sur près de 300.000 mètres carrés et comprend 55 tentes, est achevée à 98%" et les derniers travaux sont en cours de finalisation pour les cérémonies d'ouverture, affirme un communiqué des organisateurs.

En fin de semaine dernière, plusieurs ouvrages restaient à achever, avait constaté l'AFP.

L'un des principaux enjeux de la conférence sera les suites de la ratification de l'accord de Paris, signé l'an dernier par 195 pays pour lutter contre le réchauffement de la planète et qui entrera en vigueur jeudi.

Près de 20.000 participants sont attendus pour cet évènement international majeur, qui sera une vitrine pour le Maroc.

La présidence marocaine de la Conférence a souhaité qu'elle soit "la COP de l'action", qui concrétisera les "avancées importantes" enregistrées l'an dernier à Paris.

Le site de Bab Ighli fut pendant des siècles l'entrée principale de la médina (vieille ville) de Marrakech.

"C'est donc un lieu historique chargé de symboles qui a été choisi pour abriter les travaux de la COP22 et c'est une véritable petite ville dans la ville que les participants y découvriront", assure le comité d'organisation.

Construction phare de ce "village éphémère", inspiré des "moussems" (fêtes agricoles marocaines), une canopée de 800 mètres structure le site, telle une immense tente traditionnelle. Au sol, un "jardin d'essai" représente l'ensemble des paysages du Maroc.

Le village de la COP22 est divisée en deux zones distinctes.

la principale, une "zone bleue", est placée sous l'autorité des Nations unies. Aux accès restreints et ouverte 24H/24, elle comprend deux salles plénières, 30 salles de conférences et 10 salles de réunions, où se dérouleront les négociations proprement dites. D'autres espaces sont prévus dont ceux dédiés aux débats, expositions, accueil et sécurité, un carré réservé aux chefs d'Etat, hautes personnalités et délégations, des bureaux de l'ONU, médias et télédiffusion, services et restauration.

La "zone verte" est elle réservée à la société civile, entreprises et associations et divers exposants.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG