Liens d'accessibilité

Le Sénat rejette l'augmentation du salaire minimum


Le sénateur John Cornyn du Texas, fait valoir qu'augmenter le salaire minimum renforcerait le chômage

Le sénateur John Cornyn du Texas, fait valoir qu'augmenter le salaire minimum renforcerait le chômage

L’augmentation du salaire minimum aux Etats-Unis a été bloquée mercredi au Sénat par des républicains. Il s’agissait de l’ultime escarmouche partisane entre les législateurs des deux partis qui cherchent à se positionner à l’approche des élections partielles de novembre.

Le salaire minimum aux Etats-Unis, soit 7,25 dollars de l'heure, est inchangé depuis 2009. Mais le coût de la vie continue de grimper, érodant le pouvoir d'achat des travailleurs les moins bien payés. Cela doit changer, a estimé le sénateur démocrate Edward Markey.
« Personne en Amérique ne devrait travailler à plein temps et ne pas gagner assez pour grimper au-dessus du seuil de pauvreté. Augmenter le salaire minimum est une première étape dans la lutte contre l'inégalité des revenus dans notre pays », a déclaré M. Markey.

La majorité démocrate du Sénat a échoué, par 54-42, à atteindre le seuil de voix requis pour lancer l'examen de son projet de loi, visant à augmenter le salaire minimum horaire fédéral à 10,10 dollars sur deux ans.

Les républicains ont fait front commun contre la mesure. Le sénateur John Cornyn a fait valoir que des salaires plus élevés rendent les travailleurs plus coûteux, ce qui décourage l’embauche.

« Nous voulons tous voir les familles des travailleurs américains cheminer vers le rêve américain. Mais nous ne serons pas être en mesure de le faire, si nous faisons en sorte que le gouvernement fédéral détermine les salaires dans les restaurants ou les petites entreprises », a dit le sénateur Cornyn.

Côté démocrate, on s’inscrit en faux, en faisant valoir qu’en renforçant le pouvoir d’achat des plus défavorisés, on stimulerait l’économie.
XS
SM
MD
LG