Liens d'accessibilité

Le Maroc a un nouveau Premier ministre après 5 mois de blocage


Saad Eddine El Othmani, ancien ministre marocain des Affaires étrangères, à gauche, lors d'une réunion de campagne dans un stade sportif de Rabat, Maroc, 25 septembre 2016.

Saad Eddine El Othmani, ancien ministre marocain des Affaires étrangères, à gauche, lors d'une réunion de campagne dans un stade sportif de Rabat, Maroc, 25 septembre 2016.

L'islamiste Saad-Eddine El Othmani est depuis ce vendredi le nouveau Premier ministre du Maroc. Mohammed VI l'a nommé à ce poste pour tenter de former un gouvernement après cinq mois de blocage, a annoncé le cabinet royal.

Psychiatre de formation et figure du Parti justice et développement (PJD, islamiste), dont il a été secrétaire général de 2004 à 2008, M. Othmani remplace Abdelilah Benkirane, évincé mercredi par le roi pour n'être pas parvenu à former une majorité.

Après la victoire de son parti lors des élections législatives de 2011, il avait été désigné ministre des Affaires étrangères en janvier 2012. Il avait cédé son poste en octobre 2013 après un remaniement gouvernemental.

Président du conseil national du PJD depuis 2008, M. El Othmani était pressenti par une partie de la presse locale comme le favori pour remplacer M. Benkirane.

Après cinq mois de négociations infructueuses, M. Benkirane a été remercié sur décision du roi.

A la tête du gouvernement depuis la victoire historique de sa formation islamiste dans le sillage des Printemps arabes en 2011, le secrétaire général du PJD avait été reconduit dans ses fonctions par le roi au lendemain du scrutin législatif du 7 octobre 2016 remporté une nouvelle fois par le PJD.

Il n'est toutefois pas parvenu à former une coalition majoritaire, malgré des mois d'intenses et interminables tractations.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG