Liens d'accessibilité

Le régime Mugabe accusé de détourner des diamants


Les proches du président Robert Mugabe sont accusés d'avoir détourné près de 2 milliards de dollars en diamants

Les proches du président Robert Mugabe sont accusés d'avoir détourné près de 2 milliards de dollars en diamants

Des diamants d’une valeur de près de 2 milliards de dollars ont été volés dans l’est du Zimbabwe et ont enrichi des membres du cercle rapproché du président Robert Mugabe, dénonce Partenariat Afrique-Canada (PAC), une organisation canadienne qui fait campagne contre les « diamants de la guerre ».

Il s'agit de la troisième enquête de PAC au sujet des activités illicites dans le secteur des diamants du Zimbabwe. Elle pointe également du doigt l'industrie mondiale du diamant, accusée de comploter avec les dirigeants du ZANU "afin de bénéficier du plus grand pillage de diamants depuis Cecil Rhodes".

Selon l’ONG, le ministre zimbabwéen des mines, Obert Mpofu, a permis à des responsables militaires et de la sécurité d'exploiter pour leur propre compte les mines de diamants de Marange, dans l’est du Zimbabwe, au lieu d’user de ces revenus pour appuyer la relance de l’économie. Le ministre "utilise des fonds qui ne proviennent ni de son salaire de ministre, ni de ses entreprises commerciales connues" affirme le PAC.

XS
SM
MD
LG