Liens d'accessibilité

Le régime Assad assistera à la conférence de paix de Genève en janvier


Le président syrien Bachar Al-Assad a annoncé que son gouvernement assistera aux pourparlers de paix prévus fin janvier à Genève avec les factions rebelles

Le président syrien Bachar Al-Assad a annoncé que son gouvernement assistera aux pourparlers de paix prévus fin janvier à Genève avec les factions rebelles

Le gouvernement syrien a annoncé mercredi qu'il participera aux pourparlers de paix prévus en janvier au siège de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à Genève.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement enverra une délégation, mais il a souligné que le régime du président Bachar al-Assad ne remettrait le pouvoir à personne à cette occasion.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé la tenue de cette conférence tant attendue en début de semaine. Le but étant de forger un accord sur un gouvernement de transition qui permettrait d’envisager la fin du conflit en Syrie, une guerre civile qui a coûté la vie à plus de 100.000 personnes et fait des millions de déplacés depuis mars 2011.

On ignore pour l’instant qui d’autre assistera aux pourparlers. La Coalition nationale syrienne (CNS), principal groupe d’opposition, a déclaré mardi qu'elle n'a pas pris de décision finale quant à sa participation, mais elle a insisté sur le fait qu’Assad ne devrait jouer aucun rôle dans l'avenir du pays.

Le commandant de l'Armée syrienne libre (ASL) rebelle a déclaré pour sa part que son groupe ne participera pas à la rencontre prévue le 22 janvier, et ne va pas interrompre sa lutte pour renverser Assad. Les États-Unis, qui soutiennent l'opposition, et la Russie, alliée du régime Assad, sont les principales puissances à promouvoir des négociations.
XS
SM
MD
LG