Liens d'accessibilité

Le Real retrouve Ronaldo, Griezmann réveille l'Atletico


Cristiano Ronaldo de Real Madrid

Cristiano Ronaldo de Real Madrid

Cristiano Ronaldo est de retour, l'Atletico Madrid aussi: buteur pour sa reprise, "CR7" a guidé le Real Madrid vers un succès contre Osasuna (5-2), samedi en Championnat d'Espagne, tandis qu'un doublé d'Antoine Griezmann à Vigo (4-0) a enfin lancé la saison des "Colchoneros".

Mise sur orbite par un but précoce du Portugais, de retour de blessure, l'équipe entraînée par Zinédine Zidane (9 pts) a pris en solitaire les commandes du classement à l'occasion de cette 3e journée, en attendant le match du FC Barcelone contre Alaves en soirée (18h30 GMT).

L'étonnant Las Palmas (6 pts) aurait pu rejoindre le Real en tête mais il a été renversé dans les cinq dernières minutes (2-1) par le Séville FC après avoir longtemps mené. Et le Français Samir Nasri, titulaire, a réussi au passage des débuts victorieux sous le maillot andalou.

Quant à l'Atletico (5 pts), il a enfin gagné après deux matches nuls lors des deux premières journées, avec pour enclencher la dynamique le Français Griezmann, passeur décisif puis double buteur.

C'était la journée des retours sur les pelouses de Liga, puisqu'un autre Français, Karim Benzema, revenait également de blessure. Mais l'attaquant du Real, qui a joué 30 minutes, a manqué de chance puisque ses tentatives se sont écrasées sur la transversale (76e) puis le poteau (90e+1).

Quoi qu'il en soit, le Real de Zidane a enchaîné sa 15e victoire consécutive en Liga, une série entamée en fin de saison dernière, égalant le record du club qui datait de la saison 1960-1961. Le record du genre en Espagne est la propriété du Barça avec 16 victoires d'affilée en 2010-2011.

Ronaldo satisfait

C'est dire si l'après-midi a été bonne pour le Real, qui n'a pas eu à puiser dans ses réserves avant de débuter la défense de son titre en Ligue des champions, mercredi contre le Sporting Portugal.

Servi par un Gareth Bale très altruiste, Ronaldo a rapidement marqué (6e) pour son grand retour à la compétition, deux mois après sa blessure en finale de l'Euro-2016 remporté par sa sélection le 10 juillet.

Satisfait, "CR7" a ensuite cédé sa place à Benzema après une heure de jeu, partant s'asseoir sur le banc avec une poche de glace sur son genou, apparemment par précaution.

Danilo avait entretemps fait le break pour la "Maison blanche" (41e) et Sergio Ramos, de la tête sur corner, a alourdi le score (45e+1).

Le Portugais Pepe, titulaire en défense aux dépens du Français Raphaël Varane, a marqué le quatrième but avec l'aide du gardien adverse (56e), avant que le Croate Luka Modric n'inscrive le cinquième d'une frappe limpide (62e).

Oriol Riera (64e) puis Unai Garcia (78e) ont néanmoins sauvé l'honneur d'Osasuna, qui a fini à dix contre onze après l'exclusion de Tano (79e).

En somme, le seul point noir de l'après-midi pour le Real aura été ce relâchement défensif, une fois le score acquis. Mais le gardien Kiko Casilla a évité toute frayeur en stoppant un penalty (72e),

Griezmann brille puis demande pardon

Un peu plus tôt, l'Atletico Madrid s'est libéré avec une probante victoire sur la pelouse du Celta Vigo grâce à Antoine Griezmann.

Au stade Balaidos, le Français a d'abord expédié une belle ouverture pour Koke, qui a marqué d'une reprise instantanée (53e).

Et "Grizi" a ensuite mis les "Colchoneros" à l'abri avec une belle tête décroisée (73e), soit son premier but de la saison, puis une tête puissante sur un nouveau centre (80e). L'Argentin Angel Correa a clos le score à angle fermé (88e).

Après la rencontre, "Grizi" en a profité pour demander pardon à ses partenaires de les avoir critiqués publiquement fin août en déclarant que si l'Atletico continuait ses mauvaises performances, il jouerait "le maintien" en Liga.

"Je demande pardon, peut-être que je n'aurais pas dû prononcer ces propos publiquement. C'était dans l'impulsion du moment", a-t-il dit.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG