Liens d'accessibilité

Le procès d'un des trois officiers afghans déserteurs, fixé au 9 décembre


La base militaire de Camp Edwards, où les trois afghans recevaient une formation à Cape Cod dans le Massachusetts

La base militaire de Camp Edwards, où les trois afghans recevaient une formation à Cape Cod dans le Massachusetts

Le major Jan Mohammad Arash et les capitaines Mohammad Nasir Askarzada et Noorullah Aminyar avaient fui une base du Massachusetts pour tenter de demander l’asile au Canada.

La date du procès d’un des trois soldats afghans formés à la base militaire de Cape Cod dans le Massachusetts, qui ont été interpellés alors qu’ils cherchaient à gagner le Canada, a été fixée au 9 décembre.

Le major Jan Mohammad Arash et les capitaines Mohammad Nasir Askarzada et Noorullah Aminyar participaient à un exercice militaire dans le cadre d'un programme d'aide d'entraînement militaire lorsqu’ils ont disparu. Ils auraient souhaité passer la frontière pour demander l’asile au Canada. Ils dont détenus dans une prison du nord de l’Etat de New York.

L’affaire est traitée par les services d’immigration et lors d’une audition devant une cour de New York, la caution du Major Jan Mohammad Arash a été fixée à 25.000 dollars. Un chiffre jugé « extraordinairement élevé » par son avocat, vu qu’il n’a commis aucun crime.

Les audiences sur les cas des capitaines Mohammad Nasir Askarzada et Noorullah Aminyar ont été reportées au 22 octobre. Le gouvernement américain soutient qu'ils devraient être expulsés parce que leurs visas ont expiré.

Les trois accusés font valoir que des insurgés talibans ont menacé leur vie pour avoir aidé l'armée américaine. Ils disent redouter également les représailles du gouvernement afghan pour avoir déserté l'armée.

Leur avocat estime que les trois hommes ont présenté des demandes d'asile tout à fait valable, et il coordonne les efforts pour réunir des soutiens afin d’obtenir leur remise en liberté sous caution, et de les aider à vivre.

XS
SM
MD
LG