Liens d'accessibilité

Le prestigieux magazine américain Foreign Policy apporte son soutien à Hillary Clinton


Le candidat Républicain Donald Trump.

Le candidat Républicain Donald Trump.

Le prestigieux magazine américain Foreign Policy a rompu à son tour avec la tradition en prenant pour la première fois position dans l'élection présidentielle et en soutenant Hillary Clinton, qualifiant Donald Trump de "pire candidat d'un grand parti" de l'histoire américaine.

Le quotidien USA Today avait lui aussi rompu avec sa tradition fin septembre en prenant position contre le candidat républicain, qualifié de "dangereux démagogue", sans pour autant apporter son soutien à la candidate démocrate.

Même si "nous accordons beaucoup de valeur à notre relation avec nos lecteurs, quelles que soient leurs orientations politiques (...), la rédaction en chef de FP rompt avec la tradition et apporte son soutien à Hillary Clinton pour devenir le prochain président des Etats-Unis", écrit dans un éditorial le magazine, spécialisé dans les relations internationales.

"La liste des raisons pour lesquelles Trump représente une menace est si longue que ça devient choquant qu'il soit le candidat d'un grand parti pour la présidence", explique le magazine.

"La fureur provoquée récemment par son comportement ignoble à l'égard des femmes, et sa répudiation par tellement de membres de son propre parti, illustrent sa remarquable inadaptation" pour le poste de président.

L'homme d'affaires a "démontré à plusieurs reprises son ignorance de faits basiques en matière de relations internationales" et manque de "la nuance si nécessaire en diplomatie".

Foreign Policy reproche à Trump d'avoir salué le président Vladimir Poutine --"un tyran et un danger public"-- et d'avoir parlé "de manière très cavalière" de l'arme nucléaire.

"Trump est le pire candidat d'un grand parti que cette république ait jamais produite", conclut le magazine.

A l'inverse, il loue les "qualités" d'Hillary Clinton, la jugeant prête à diriger les Etats-Unis.

"Si elle était élue première femme présidente de ce pays, non seulement ce serait historique (...) mais elle aurait déjà écarté une grande menace pour les Etats-Unis: la perspective grotesque et profondément inquiétante d'une présidence Donald Trump".

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG