Liens d'accessibilité

Le président nord-coréen Kim Jong-Il est mort, son fils désigné


Le leader nord-coréen Kim Jong Il lors de sa rencontre en août 2011 avec le président russe Dmitry Medvedev .

Le leader nord-coréen Kim Jong Il lors de sa rencontre en août 2011 avec le président russe Dmitry Medvedev .

L’agence de presse du pays annonce la mort du Leader Suprême. Il était âgé de 69 ans.

L’organe de presse précise qu’il est mort samedi d’une crise cardiaque alors qu’il voyageait à bord de son train. Une mort attribuée à un surmenage physique et mental

Kim Jong-Il avait succédé au pouvoir à son père Kim Il Sung en 1994

Kim Jong-Il aura marqué son pouvoir par la course au nucléaire alors que des millions de ses compatriotes étaient affamés

L’année dernière, il avait mis en avant son plus jeune fils Kim Jong Un au rang de général quatre étoiles. Une nomination vue comme une succession avant l’heure.

Les experts du régime nord-coréen estiment qu’une possible lutte d’influence n’est pas à exclure pour le contrôle du pouvoir.

A Séoul, le gouvernement sud-coréen était placé en état d'alerte à l'annonce de la mort de Kim, les deux pays restant techniquement en état de conflit armée depuis l'armistice précaire signé à l'issue de la guerre de Corée (1950-53).

Les Etats-Unis surveillent "de près" les informations sur la mort du président nord-coréen Kim Jong-Il, a annoncé dimanche soir le porte-parole de la Maison Blanche, en soulignant que Washington souhaitait la "stabilité" dans la péninsule coréenne.

XS
SM
MD
LG