Liens d'accessibilité

Donald Trump élu 45e président des Etats-Unis d’Amérique


Donald Trump lors d'un rassemblement à Panama City, Floride, le 11 octobre 2016.

Donald Trump lors d'un rassemblement à Panama City, Floride, le 11 octobre 2016.

Le candidat républicain Donald Trump a remporté l’élection américaine avec 274 grands électeurs, contre 215 pour la candidate démocrate Hillary Clinton à 2h30, heure locale.

Contre toute attente et contre tous les sondages, le candidat républicain Donald Trump a remporté l'élection présidentielle, devenant ainsi le 45e président des des Etats-Unis d’Amérique.

La présidence Trump, qui constitue un véritable séisme politique, a violemment secoué les marchés. Le dollar a chuté alors que les investisseurs se précipitaient sur les valeurs refuges comme l'or et les marchés obligataires.

Le tribun, qui s'est présenté comme l'outsider déterminé à mettre fin à la corruption des élites politiques, avait prédit lundi un "Brexit puissance trois", référence au vote surprise des Britanniques pour sortir de l'Union européenne.

Accusé de xénophobie et de sexisme par ses adversaires, l'homme d'affaires, en qui personne ne croyait lorsqu'il a lancé sa candidature en juin 2015, n'a jamais occupé le moindre mandat électif.

Une campagne agressive

La campagne, particulièrement violente, faite souvent d'attaques personnelles, a laissé un goût amer dans un pays plus que jamais divisé, et a accru la méfiance des Américains envers leur classe politique.

Il a été brièvement hué lorsqu'il est allé voter dans une école près de la tour Trump où il habite sur la Ve avenue de New York.

Hillary Clinton a voté avec son mari près de leur domicile de Chappaqua, en banlieue nord de la ville.

La démocrate comptait sur les minorités, les électeurs blancs diplômés et sur les femmes qui constituent la majorité de l'électorat (environ 52% lors des précédentes présidentielles).

Celle qui a été tour à tour Première dame, sénatrice de New York puis chef de la diplomatie américaine, présente un CV impressionnant, mais sa personnalité suscite peu d'enthousiasme.

Les Américains votaient aussi mardi pour renouveler 34 des 100 sièges du Sénat à Washington. Les républicains ont par ailleurs conservé leur majorité à la Chambre des représentants.

Le sénateur Marco Rubio, ancien rival de M. Trump aux primaires, a conservé son siège.

Douze des 50 Etats américains élisent aussi de nouveaux gouverneurs, et des dizaines de référendums locaux sont organisés, sur des questions allant de la légalisation de la marijuana à la suppression de la peine de mort dans une trentaine d'Etats.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG