Liens d'accessibilité

Le président de la Fédération bolivienne, en détention, révoqué


Carlos Chavez, trésorier de la Confédération de football sud-américaine et de la fédération de football bolivienne, regarde derrière les barreaux à la prison à Sucre, en Bolivie, 21 juillet 2015.

Carlos Chavez, trésorier de la Confédération de football sud-américaine et de la fédération de football bolivienne, regarde derrière les barreaux à la prison à Sucre, en Bolivie, 21 juillet 2015.

La Fédération bolivienne de football (FBF) a révoqué mardi au cours d'un congrès extraordinaire, le mandat de son président, Carlos Chavez, également trésorier de la Confédération sud-américaine (Conmebol), en détention provisoire pour corruption présumée.

Un congrès ordinaire doit être convoqué sous 40 jours pour élire un nouveau président. L'intérim est assuré par Marco Ortega, président de la Ligue professionnelle.

"Grâce à Dieu, nous sommes parvenus à une décision définitive et unanime (...). Personne assistant au Congrès ne s'y est opposé", a déclaré Ortega à la télévision.

Carlos Chavez, en poste depuis 2006, ainsi que trois autres hauts dirigeants du football bolivien sont accusés de "corruption présumée dans la gestion des ressources" entrant dans le pays, selon le ministère public.

Chavez, qui refusait de démissionner, a été mis en cause dans le scandale de corruption à la Fifa. Selon les investigations, au moins 7,5 millions de dollars ont été attribués à la Fédération bolivienne.

L'enquête visant les quatre dirigeants concerne entre autres "blanchiment d'argent, trafic d'influence, enrichissement illicite".

Le Parquet enquête également sur des soupçons concernant un match amical entre les sélections de Bolivie et du Brésil.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG