Liens d'accessibilité

Le président Barack Obama rend hommage à « la dignité féroce » de Mandela


Le président Barack Obama, visiblement ému lors de son hommage au président Nelson Mandela

Le président Barack Obama, visiblement ému lors de son hommage au président Nelson Mandela

Le président Barack Obama a rappelé jeudi soir qu’il compte parmi les millions d’êtres humains « qui se sont inspirés de la vie de Nelson Mandela ».

Dans une déclaration, le chef de l’exécutif a rappelé que lors de son procès du temps de l’apartheid, en 1964, Nelson Mandela avait déclaré : « J'ai combattu contre la domination blanche et j'ai combattu contre la domination noire. J'ai chéri l’idéal d'une société libre et démocratique au sein de laquelle toutes les personnes vivent ensembles en harmonie et avec des chances égales. C'est un idéal que j'espère vivre et voir se réaliser. Mais si nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir ».

Et Nelson Mandela a vécu cet idéal, et en a fait une réalité, a constaté M. Obama. « Il a accompli plus que ce qui pouvait être attendu d'un homme ». Pour le président américain, l’humanité a « perdu un des êtres humains les plus influents, courageux et profondément bons » avec qui chacun aura eu le privilège de partager un moment sur la Terre. « Il ne nous appartient plus - il appartient à l'histoire », a poursuivi M. Obama.

« Grâce à sa dignité féroce et la volonté inflexible de sacrifier sa propre liberté pour la liberté des autres », Madiba a transformé l'Afrique du Sud - et nous a tous touchés, a souligné le président américain. « Son parcours de prisonnier à président incarnait la promesse que les êtres humains - et les pays - peuvent changer pour le meilleur. Son engagement à remettre le pouvoir et se réconcilier avec ceux qui l'avaient emprisonné a offert un exemple dont toute l'humanité doit s’inspirer, que ce soit dans la vie des nations ou de nos vies personnelles. Et le fait qu'il a tout fait avec grâce et bonne humeur, et une capacité à reconnaître ses propres imperfections, fait que cet homme est d'autant plus remarquable. Comme il a dit: ‘Je ne suis pas un saint, à moins que l’idée que vous vous faites d'un saint soit celle d’un pécheur qui continue d'essayer’ » a rappelé le président Obama dans sa déclaration.

« Je suis l'un des innombrables millions qui se sont inspirés de la vie de Nelson Mandela », a-t-il dit. « Mon premier geste politique, la première chose que j'ai faite qui impliquait une question ou une action politique, ou de la politique, a été de protester contre l'apartheid. J'ai étudié ses paroles et ses écrits. Le jour où il a été libéré de la prison m'a donné une idée de ce que les êtres humains peuvent faire quand ils sont guidés par leurs espoirs et non par leurs craintes. Et comme tant d'autres dans le monde entier, je ne peux pas imaginer ma vie pleinement sans l'exemple que Nelson Mandela a donné, et aussi longtemps que je vivrai, je ferai ce que je peux apprendre de lui », a dit M. Obama.

Par ailleurs, le président américain a offert ses condoléances aux proches du défunt. « A Graça Machel et sa famille, Michelle et moi-même offrons nos plus sincères condoléances et notre gratitude pour avoir partagé cet homme extraordinaire. L'œuvre de sa vie signifiait de longues journées loin de ceux qui l'aimaient le plus. Et j'espère seulement que le temps passé avec lui ces dernières semaines ont apporté la paix et le réconfort à sa famille » a dit M. Obama.

Le président américain a également encouragé le peuple sud-africain à s’inspirer de l’œuvre du défunt. « Au peuple d'Afrique du Sud », a souligné M. Obama nous disons que « nous retirons de la force de l'exemple de renouvellement, de réconciliation, et de résilience dont vous avez fait une réalité. Une Afrique du Sud libre, en paix avec elle-même - qui est un exemple pour le monde - tel est l'héritage de Madiba à la nation qu'il aimait ».

Pour M. Obama, l’ancien président sud-africain était un être unique. « Nous ne verrons probablement pas à nouveau quelqu’un de la trempe de Nelson Mandela. Donc, il nous appartient, du mieux que nous pouvons, de faire progresser l'exemple qu'il a donné : prendre des décisions non pas guidées par la haine, mais par l'amour, ne jamais négliger la différence qu'une personne peut faire, lutter pour un avenir qui est digne de son sacrifice ».

En conclusion, le président Obama a appelé l’humanité à se recueillir à la mémoire du défunt. « Pour l'instant, arrêtons-nous et rendons grâce pour le fait que Nelson Mandela a vécu - un homme qui a pris l'histoire en mains, et a fait plier l'arc de l'univers moral vers la justice. Que Dieu bénisse sa mémoire et le garder dans la paix », a dit M. Obama.
XS
SM
MD
LG