Liens d'accessibilité

Barack Obama appelle à la vigilance


Le président Obama prenant la parole au National Counterterrorism Center, le 17 déc. 2015

Le président Obama prenant la parole au National Counterterrorism Center, le 17 déc. 2015

Néanmoins, le président américain dit ne disposer d'aucune information "spécifique et crédible" sur de possibles attentats en préparation dans son pays, à l’approche des fêtes de fin d’année.

Le président Barack Obama a dit que les autorités américaines ne sont au courant d'aucune menace terroriste imminente spécifique à la veille de la période des fêtes de fin d'année, mais il a appelé tous les Américains à rester vigilants, à protéger le pays.

Prenant la parole à l’issue d’une réunion au Centre national de lutte anti-terroriste, à Washington, M. Obama a souligné que sa plus haute priorité est la sécurité du peuple américain. Le locataire de la Maison Blanche s’est voulu rassurant, dans la foulée de l'attaque meurtrière de ce mois-ci à San Bernardino, en Californie, et des attaques sanglantes à Paris, le 13 novembre - perpétrées par des partisans du groupe Etat islamique.

La conclusion qu'aucune attaque terroriste aux Etats-Unis n’est imminente se fonde, en partie, sur un examen approfondi des "efforts déployés à travers l'ensemble de notre gouvernement pour prévenir les attaques et protéger notre patrie. […] Nous devons être vigilants," a poursuivi Barack Obama, ajoutant que son gouvernement continue de lutter contre le terrorisme à l’étranger et fait tout son possible pour prévenir l’entrée des terroristes sur le sol américain.

D’autre part, le chef de l’Exécutif américain a déclaré : «Notre réunion concernait, en partie, la façon dont nous pouvons continuer à renforcer notre partenariat entre les agents de l’ordre, les leaders du secteur de la haute technologie, les communautés, les leaders religieux et les citoyens. »

Lors d'une rare visite au Pentagone lundi, M. Obama s’était montré confiant quant aux chances de succès de la coalition contre Daech. Selon lui, le groupe militant perd du terrain et ses dirigeants n’ont pas de place pour se cacher.

Le président Barack Obama se rend ce vendredi (18 décembre) à San Bernardino, Californie, où il doit rencontrer les familles des victimes de la tuerie du 2 décembre dernier.

XS
SM
MD
LG