Liens d'accessibilité

Le Premier ministre irakien plaide pour une aide supplémentaire des Etats-Unis


Le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden (à dr.), conférant avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki mercredi à Washington

Le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden (à dr.), conférant avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki mercredi à Washington

Peu avant sa rencontre prévue jeudi avec le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, le Premier ministre irakien, Nouri al -Maliki, a réitéré son appel en faveur d’une aide supplémentaire des Etats-Unis pour lutter contre la flambée de violence dans son pays.

La violence intercommunautaire a coûté la vie à plus de 7.500 personnes cette année en Irak. Selon M. al-Maliki, le réseau terroriste al-Qaïda exploite ces clivages sectaires pour mener une « campagne terroriste ».

Mercredi, le Premier ministre irakien a conféré avec le vice-président Joe Biden, qui a réaffirmé l’engagement des Etats-Unis à aider les Irakiens à combattre al-Qaïda.

« Nous sommes déterminés à renforcer la sécurité en Irak ainsi qu’un partenariat durable », a dit M. Biden.

Au terme de cette rencontre, un haut responsable américain a dit que la livraison de chasseurs F- 16 est sur la bonne voie et devrait être approuvée d’ici à la fin de l'année prochaine, en dépit des retards survenus. L’Irak a déjà versé 650 millions de dollars pour ces avions.

Vendredi, M. al-Maliki se rendra à la Maison Blanche pour des entretiens avec le président Barack Obama. A noter que certains membres du Congrès considèrent que le Premier ministre irakien est impliqué dans certaines des tensions intercommunautaires qui déchirent son pays.
XS
SM
MD
LG