Liens d'accessibilité

Somalie: le parlement renvoie le Premier ministre Abdi Shirdon


Abdi Farah Shirdon (archives)

Abdi Farah Shirdon (archives)

Le président Hassan Sheikh Mohamud avait demandé à M. Shirdon de démissionner, il y a trois semaines

Le parlement somalien a mis fin lundi à une année de stabilité au sommet du gouvernement, ce qui est un fait plutôt rare.

La motion de censure contre le Premier ministre Abdi Farah Shirdon a été approuvée par 184 députés et rejetée par 65.

Le président Hassan Sheikh Mohamud avait demandé à M. Shirdon de démissionner, il y a trois semaines, arguant qu'il n'est pas efficace. Le Premier ministre a refusé et a appelé les législateurs à intervenir.

Hassan Sheikh Mohamud (archives)

Hassan Sheikh Mohamud (archives)

Un remplaçant n'était pas encore connu lundi après-midi.

Le chef de l'Etat et le chef du gouvernement ont accédé au pouvoir il y a un peu plus d'un an dans le cadre d'un processus soutenu par l'ONU. Il s'agissait alors de doter la Somalie d'un gouvernement central stable après plus de deux décennies de chaos et de conflit.

Abdi Farah Shirdon, un ancien homme d'affaires basé au Kenya, faisait alors figure de novice sur la scène politique à Mogadiscio. Néanmoins, la Somalie a joui d'une paix relative et d'un début de prospérité depuis la formation de son gouvernement, nonobstant la poursuite des attaques d'al-Shabab dans la capitale.

XS
SM
MD
LG