Liens d'accessibilité

François Hollande annonce un plan global régional pour vaincre Boko Haram


Le président français François Hollande et son homologue nigérian Goodluck Jonathan au centre, entourés de quatre dirigeants africains, le 17 mai 2014 à Paris.

Le président français François Hollande et son homologue nigérian Goodluck Jonathan au centre, entourés de quatre dirigeants africains, le 17 mai 2014 à Paris.

M. Hollande s’est exprimé lors d'une conférence de presse ce samedi à Paris après une réunion avec le président nigérian Goodluck Jonathan et d’autres dirigeants africains.

Le président français François Hollande a déclaré que Boko Haram est devenu une menace pour l'ensemble de l'Afrique occidentale et centrale, et qu’un plan global régionale doit être mis en place pour combattre ce groupe extrémiste.

La rencontre a eu lieu à la suite de l'enlèvement par le groupe islamiste de plus de 300 écolières nigérianes le mois dernier. Selon les autorités nigérianes, 276 d’entre elles sont toujours portées disparues.

M. Hollande a dit que Boko Haram était lié à al-Qaïda. Une réflexion immédiatement approuvée par son homologue nigérian, soulignant qu’il n’était plus un simple groupe local mais qu’il opérait au sein de la cellule d’Aqmi.

Quelques heures avant la rencontre à Paris, des militants présumés de Boko Haram ont lancé une attaque dans une région frontalière du Cameroun, contre un camp de travailleurs chinois à Waza.

Selon les autorités camerounaises, une personne a été tuée, et 10 travailleurs chinois sont portés disparus.
XS
SM
MD
LG