Liens d'accessibilité

Le parlement tanzanien vote une loi sur les hydrocarbures


Le président tanzanien Jakaya Kikwete

Le président tanzanien Jakaya Kikwete

Le ministre de l'Energie George Simbachawene s’est rejoui de ce que le parlement ait voté cette loi destinée pour réguler l'exploration et la gestion des ressources gazières de ce pays d'Afrique de l'est

La loi s'appliquera aussi en cas de découvertes pétrolières, selon lui.

La Tanzanie possède des réserves de gaz naturel estimées à 1.560 milliards de mètres cubes (55.100 milliards de pieds cube), les plus importantes de la région après celle du Mozambique. Cette nouvelle loi vise à doper la croissance du secteur.

Le texte a été voté tard dans la soirée de dimanche, au terme de plusieurs jours de débats acharnés. Une quarantaine de députés d'opposition ont été suspendus du Parlement, après avoir perturbé les sessions samedi alors qu'ils protestaient contre un manque de discussions et une adoption trop précipitée selon eux du texte.

Plus de 30 sociétés étrangères, gazières et pétrolières, sont déjà présentes en Tanzanie, et la loi fixe notamment le niveau des royalties à verser au gouvernement.

Selon le texte, qui doit encore être ratifié par le président Jakaya Kikwete, le gouvernement recevra 60 à 80% des profits issus de la production gazière dans les terres et jusqu'à 85% pour la production offshore.

En cas de découverte de pétrole, le gouvernement percevra entre 50 et 70% des profits.

Le président Kikwete doit dissoudre le Parlement le 9 juillet, à l'approche des élections législatives et présidentielles en octobre.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG