Liens d'accessibilité

Le Parlement grec adopte le budget 2013


Des manifestants devant le Parlement grec

Des manifestants devant le Parlement grec

Le Parlement grec a adopté cette nuit le budget 2013, qui prévoit de nouvelles réductions des dépenses et un alourdissement de la fiscalité, pour empêcher le pays de se retrouver en défaut de paiement.

Ce budget d’austérité prévoit 12 milliards de dollars d’économies, réclamées par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) pour libérer une nouvelle tranche de prêts de quelques 40 milliards de dollars.

En l’absence de cette aide, la Grèce pourrait déclarer se retrouver dans l’incapacité de repayer ses dettes avant la fin du mois. Le 16 novembre, a rappelé le ministre grec des Finances, Yannis Stournaras, Athènes doit rembourser des bons du Trésor de 5 milliards d’euros.

Dimanche, plus de 13.000 Grecs ont manifesté à Athènes contre l’austérité.

Lundi à Bruxelles, les ministres des Finances de l’UE doivent se réunir pour se pencher à nouveau sur l'économie grecque et discuter de la soutenabilité à terme de sa dette.
XS
SM
MD
LG