Liens d'accessibilité

Le pape plaide pour la différence sexuelle et contre la théorie du genre


Le pape François baptise Rachel Khayesi du Kenya durant la nuit pascale en la basilique St Pierre du Vatican, le 4 avril 2015.

Le pape François baptise Rachel Khayesi du Kenya durant la nuit pascale en la basilique St Pierre du Vatican, le 4 avril 2015.

Le pape François a lié, mercredi, la crise de confiance contemporaine à "une crise de l'alliance entre l'homme et la femme", dans un nouveau plaidoyer pour le mariage et la différenciation sexuelle.

"Je me demande si la crise de confiance collective en Dieu, qui nous rend tellement malades de découragement, d'incrédulité et de cynisme, n'est pas aussi liée à la crise de l'alliance entre l'homme et la femme", a observé le pape argentin lors de l'audience générale sur la place Saint-Pierre, devant quelque 30.000 fidèles du monde entier.

"La prétendue théorie du genre" semble être "l'expression d'une frustration et d'une résignation qui vise à effacer la différence sexuelle, car on ne parvient plus à l'assumer", a-t-il ajouté.

François s'exprimait à six mois d'un synode (assemblée d'évêques) crucial sur la famille, et sa catéchèse apparaît comme une nouvelle défense du mariage, alors qu'il est soupçonné par les conservateurs dans l'Eglise d'être trop libéral et ouvert sur les thèmes du mariage et de l'homosexualité.

"La différence sexuelle est présente dans de nombreuses formes de vie, mais c'est seulement dans l'homme et la femme qu'elle porte en elle l'image et la ressemblance avec Dieu: le texte biblique le répète bien trois fois", a-t-il insisté.

"L'échec" du lien familial est "préoccupant" et oblige les catholiques à la fois "à faire bien plus pour la valorisation de la femme" et à s'intéresser aux raisons de la crise du lien entre l'homme et la femme, selon le souverain pontife.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG