Liens d'accessibilité

Le pape François condamne la décapitation de 21 Egyptiens


Le pape François tient une fleur jetée par un fidèle, à son arrivée à une audience spéciale avec les fiancés, pour célébrer le jour de la Saint-Valentin, sur la Place Saint-Pierre au Vatican, le 14 février 2014.

Le pape François tient une fleur jetée par un fidèle, à son arrivée à une audience spéciale avec les fiancés, pour célébrer le jour de la Saint-Valentin, sur la Place Saint-Pierre au Vatican, le 14 février 2014.

Le pape François a exprimé lundi sa profonde tristesse après la décapitation de 21 Egyptiens de confession copte par des militants de l'Etat islamique en Libye.

Intervenant devant des membres de l'Eglise d'Ecosse, le Saint-Père s'est exprimé en espagnol, sa langue maternelle, sans suivre le texte qui avait été préparé pour son allocution.

"Leurs seuls mots ont été : 'Jésus, aide-moi'", a déclaré le pape relatant la manière dont les exécutions avaient été perpétrées par un groupe d'hommes vêtus de noir sur une plage de Libye.

"Ils ont été tués pour le simple fait qu'ils étaient chrétiens", a-t-il ajouté. "Le sang de nos frères et soeurs chrétiens est un témoignage qui doit être entendu. Cela ne fait aucune différence qu'ils soient catholiques, orthodoxes, coptes ou protestants. Ils sont chrétiens. Les martyrs appartiennent à tous les chrétiens", a poursuivi le souverain pontife.

François s'est entretenu au téléphone dans la journée avec Théodore II d'Alexandrie (le pape copte) pour lui faire part de la peine qu'il éprouvait face "aux meurtres barbares de chrétiens coptes par des fondamentalistes islamistes", a indiqué le porte-parole du Vatican.

VOA/REUTERS

XS
SM
MD
LG