Liens d'accessibilité

Le pape entame la refonte de la Curie romaine


Un cardinal africain nommé au poste sensible de préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, compétente pour les questions délicates de liturgie

La refonte pourra être finalisée en février, mais elle a déjà débuté lundi quand le pape a réuni son "Conseil des ministres" pour discuter des aspects concrets du projet.

Le souverain pontife a nommé, dans ce cadre, un cardinal africain, le Guinéen Robert Sarah, au poste sensible de préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, compétente pour les questions délicates de liturgie.

Le cardinal Sarah, un fin théologien, est connu pour ses positions doctrinales fermes. Il sera le plus important prélat africain dans une Curie où les Africains sont minoritaires.

Des sources vaticanes signalent que le pape ambitionne de « rationaliser et de moderniser une administration coûteuse ». Mais ce remaniement en profondeur oblige à trouver de nouvelles affectations pour les cardinaux et employés laïcs dont les postes seront supprimés.

Selon le quotidien français La Croix, les "ministres ont reçu à l'avance un projet de nouvel organigramme, sur lequel ils sont appelés à donner leur avis".

Le pape réunit seulement deux ou trois fois par an ces responsables des dicastères dans une sorte de Conseil des ministres.

Du 9 au 11 décembre, le "C9", conseil de neuf cardinaux des cinq continents qui conseillent le pape indépendamment de la Curie, se réunira à son tour pour examiner leurs réponses, en prévision d'une réunion clé en février, d'après des sources vaticanes.

XS
SM
MD
LG