Liens d'accessibilité

Le pape demande aux prêtres de pardonner l’avortement


Le pape François

Le pape François

Le souverain pontife qualifie l'avortement d'"horreur", et déclare avoir donné aux prêtres l’autorité de pardonner ceux qui se repentent du péché.

L’ordonnance de Jorge Bergoglio est contenue dans une lettre adressée à l'organisateur de cette "Année Sainte" (ou Jubilé), qui débutera en décembre.

Le pape écrit notamment avoir "décidé, nonobstant toute chose contraire, d'accorder à tous les prêtres, pour l'Année jubilaire, la faculté d'absoudre du péché d'avortement tous ceux qui l'ont provoqué, et, qui, le coeur repenti, en demandent pardon".

Le pape François dit avoir pris cette décision dans un geste visant "l'injustice" subie par de nombreuses femmes. Elle s'applique aux médecins et aux membres des familles qui obligent une femme à avorter.

Pour ces femmes, "le pardon de Dieu à quiconque s'est repenti ne peut être nié", ajoute le pape, d'autant plus, dit-il, si celles-ci demandent à recevoir le sacrement de confession.

"Le drame de l'avortement est vécu par certains avec une conscience superficielle, qui semble ne pas se rendre compte du mal très grave qu'un tel acte comporte", selon le pape.

Mais, ajoute-t-il, "beaucoup d'autres, en revanche, bien que vivant ce moment comme un échec, considèrent ne pas avoir d'autres voies à parcourir. Je pense à toutes les femmes qui ont eu recours à l'avortement".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG