Liens d'accessibilité

Le numéro 3 des ADF tué, selon l’armée congolaise


Une victime d'une attaque attribuée aux rebelles des ADF est en train d'être conduite dans sa dernière demeure, près de Beni, province du Nord- Kivu, en octobre 2014.

Une victime d'une attaque attribuée aux rebelles des ADF est en train d'être conduite dans sa dernière demeure, près de Beni, province du Nord- Kivu, en octobre 2014.

Le porte-parole parole de l'armée congolaise, le général Léon-Richard Kasonga, a révélé mercredi que Kasada Karume, la troisième personnalité et commandant de la rébellion ougandaise, a été tué dans la nuit du 24 au 25 avril 2015.

Le général Kasonga a exclu tout doute sur la mort de Karume car, a-t-il indiqué, son corps a été formellement identifié par tous les services qui détiennent sa photo. Selon le porte-parole parole de l'armée congolaise, Kasada Karume a été abattu à Bango, au camp Baruku.

L’ONU a, pour sa part, confirmé la mort d’un responsable militaire des ADF sans le nommer.

Kasada Karume, membre du noyau dur des ADF, était accusé, entre autres, d'avoir assassiné plus de 300 personnes depuis octobre dans l'Est de la République démocratique du Congo.

XS
SM
MD
LG