Liens d'accessibilité

Le Nigeria maintient la date butoir pour le paiement de l'amende de MTN


Le president Muhammadu Buhari a l'ouverture de la session de l'ECOMOG a Abuja, 16 décembre, 2015, 2015 REUTERS/Afolabi Sotunde - RTX1YYU3.

Le president Muhammadu Buhari a l'ouverture de la session de l'ECOMOG a Abuja, 16 décembre, 2015, 2015 REUTERS/Afolabi Sotunde - RTX1YYU3.

Le Nigeria a indiqué jeudi qu'il maintenait le 31 décembre comme date butoir pour le paiement par le géant des télécommunications sud-africain MTN de l'amende record de 3,9 milliards de dollars infligée par l'autorité des communications du Nigeria (NCC), que le groupe conteste en justice

"Si MTN ne respecte pas la date butoir de ce jour (jeudi), l'autorité de régulation appliquera l'amende", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère nigérian des Communications, Victor Oluwadamilare.

Il a précisé que la contestationen cours devant la justice n'influe pas sur la date butoir de paiement imposée par le NCC, l'organe de régulation des télécommunications.

"L'action en justice n'équivaut pas à une extension du délai de paiement", a-t-il ajouté.

L'énorme amende, qui représente une année et demi de bénéfices du groupe MTN, sanctionne la multinationale pour n'avoir pas respecté une injonction de la NCC prise pour des raisons de sécurité.

Alors que le Nigeria fait face à une forte criminalité, ainsi qu'à la rébellion islamiste de Boko Haram, la NCC avait intimé en août à tous les opérateurs mobiles du pays l'ordre de désactiver dans un délai d'une semaine toutes les cartes SIM anonymes.

La NCC avait dans un premier temps infligé une amende de 5,2 milliards de dollars à MTN pour avoir omis de débrancher à temps 5,1 millions d'abonnés non identifiés, soit presque 1.000 dollars par abonné.

Mais à l'issue de négociations avec le régulateur, le groupe sud-africain avait annoncé début décembre que l'amende, exigible avant le 31 décembre, était réduite à 3,9 milliards de dollars.

Courant décembre, la compagnie a porté l'affaire devant la Haute cour fédérale à Lagos, jugeant que "la manière dont a été imposée l'amende et le montant de celle-ci ne sont pas en accord avec les pouvoirs du NCC".

Le procès n'a pas encore commencé.

MTN, présent dans 22 pays d'Afrique et du Moyen-Orient, compte près de 63 millions d'abonnés au Nigeria et le pays le plus peuplé d'Afrique est son premier marché.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG