Liens d'accessibilité

Le ministre de la Défense russe rencontre Assad à Damas


Image fixée d’une vidéo montrant des explosions après des frappes aériennes menées par la force aérienne russe sur un camp d'entraînement de l’État islamique dans la province syrienne d'Idlib. Séquence d’image disponible sur le site officiel du ministère russe de la Défense, 12 octobre 2015

Image fixée d’une vidéo montrant des explosions après des frappes aériennes menées par la force aérienne russe sur un camp d'entraînement de l’État islamique dans la province syrienne d'Idlib. Séquence d’image disponible sur le site officiel du ministère russe de la Défense, 12 octobre 2015

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a rencontré samedi le président syrien Bachar al-Assad lors d'une visite surprise à Damas, la première d'un aussi important responsable militaire russe depuis le début du conflit en 2011, selon l'agence officielle syrienne.

La Russie, le principal allié du président Assad avec l'Iran, mène depuis septembre une campagne de frappes aériennes contre les groupes armés hostiles au régime de Damas, et dispose d'une base aérienne à Hmeimim, dans l'ouest du pays.

M. Assad "a accueilli le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou qui s'est rendu en Syrie pour une visite de travail à la demande du président Vladimir Poutine", a indiqué l'agence Sana.

"Les discussions ont porté sur la coopération militaire entre les deux pays et une action commune pour lutter contre les organisations terroristes sur le territoire syrien", a précisé l'agence.

De son côté, le ministère russe de la Défense a indiqué que la réunion avait "porté sur les questions actuelles de coopération militaire et technique entre les ministères de la Défense des deux pays, ainsi que certains aspects de la coopération dans la lutte contre les groupes terroristes opérant en Syrie".

M. Choïgou a également inspecté au cours de sa visite la base de Hmeimim, a ajouté le ministère dans un communiqué.

La Russie dit viser avec ses frappes aériennes les groupes "terroristes", dont l'organisation Etat islamique (EI) mais les rebelles syriens et leurs soutiens à l'étranger ont accusé Moscou de viser surtout des groupes non jihadistes pour venir en aide à l'armée syrienne.

Les Etats-Unis se sont dits "vivement préoccupés" samedi par des bombardements russes dans le sud de la Syrie contre, selon eux, des combattants soutenus par la coalition anti-jihadistes menée par Washington, selon le Pentagone.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG