Liens d'accessibilité

Le Malawi interdit les sorciers et guérisseurs traditionnels après une série d'assassinats d'albinos


Des centaines de personnes ont marché pour éveiller les consciences suite aux assassinats d'albinos le 24 mai 2016. (L. Massina/VOA)

Des centaines de personnes ont marché pour éveiller les consciences suite aux assassinats d'albinos le 24 mai 2016. (L. Massina/VOA)

La justice du Malawi a interdit à tous les sorciers et guérisseurs traditionnels d'exercer, après une série d'assassinats d'albinos dans le cadre de pratiques de sorcellerie.

Le jugement interdit également aux journaux de publier des encarts publicitaires de guérisseurs traditionnels.

L'albinisme, qui est l'absence de pigment dans la peau et les cheveux, est une anomalie génétique. Les personnes albinos sont victimes de violences dans plusieurs pays africains, dont le Malawi, où la croyance subsiste que leurs organes sont de puissants ingrédients en sorcellerie.

"Tous les guérisseurs traditionnels, les sorciers, les vendeurs de charmes, les magiciens et les diseurs de bonne aventure sont interdits d'exercice dans le pays, pour éliminer les problèmes d'attaques et d'assassinats d'albinos", indique le jugement rendu mercredi par la Haute Cour de Mzuzu (nord du Malawi) et consulté par l'AFP jeudi.

La justice statuait sur la plainte de trois clients qui dénonçaient l'usage d'organes d'albinos dans les pratiques magiques.

"Je crois sincèrement", a indiqué l'un des plaignants cités dans le jugement, "que les assassinats (d'albinos) sont commandités par des sorciers qui (utilisent) des parties du corps d'albinos comme ingrédients de décoctions censées apporter l'argent miraculeusement".

Au Malawi, la police a enregistré 65 attaques, enlèvements ou assassinats d'albinos depuis fin 2014.

Les Nations unies ont lancé un cri d'alarme en avril pour dénoncer ces exactions, estimant que les 10.000 albinos du pays étaient "en danger d'être exterminés".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG