Liens d'accessibilité

Le Liberia va lever le couvre-feu imposé à cause d'Ebola


Des travailleurs de la santé à Monrovia, au Libéria

Des travailleurs de la santé à Monrovia, au Libéria

Le nombre des nouveaux cas d'infection a chuté ces derniers mois et les écoles du pays ont recommencé à ouvrir leurs portes cette semaine.

ABIDJAN (Reuters) - Le Liberia va lever le couvre-feu en vigueur depuis six mois et rouvrir ses frontières, revenant sur les principales mesures adoptées pour tenter d'endiguer la propagation du virus de la fièvre Ebola, a annoncé vendredi la présidente Ellen Johnson Sirleaf.

Le Liberia est, comme la Guinée et la Sierra Leone, l'un des trois pays les plus touchés par cette épidémie qui a tué plus de 9.000 personnes en Afrique de l'Ouest.

Le nombre des nouveaux cas d'infection a chuté ces derniers mois et les écoles du pays ont recommencé à ouvrir leurs portes cette semaine. "La présidente Ellen Johnson Sirleaf a ordonné la levée du couvre-feu imposé à l'échelle nationale. Elle prendra effet dimanche, 22 février 2015", précise un communiqué publié sur le site internet de la présidence. Le communiqué ne précise pas la date prévue pour la réouverture des frontières.

XS
SM
MD
LG