Liens d'accessibilité

Le leader de Boko Haram promet d’empêcher la tenue des élections du 28 mars au Nigeria


Abubakar Shekau

Abubakar Shekau

Dans une nouvelle vidéo diffusée sur Twitter, Abubakar Shekau revendique également l'attaque du week-end dernier contre Gombe.

"Cette élection n'aura pas lieu même si nous sommes morts. Même si nous ne sommes pas vivants, Allah ne va jamais vous permettre de faire cela", a déclaré Shekau dans ce qui semble être la première vidéo diffusée par le groupe islamiste sur Twitter, signe d'un changement de tactique dans sa communication.

Les élections présidentielle et parlementaires au Nigeria ont été reportées de six semaines, au 28 mars, a annoncé la commission électorale le 8 février, en raison des attaques de Boko Haram dans le nord-est et des difficultés logistiques.

Abubakar Shekau a également revendiqué l'attaque le week-end dernier contre Gombe, capitale régionale dans le nord-est, que les militaires affirment avoir repoussée.

Shekau revendique au contraire la victoire, affirmant que ses combattants ont pris le dessus sur l'armée régulière et qu'ils ont libéré des rebelles emprisonnés.

Rappelons que l’armée nigériane affirme avoir tué Shekau depuis des mois et que l’homme se présentant dans les vidéos ne serait qu’un sosie. Aucune information indépendante n’a jusqu’ici pu confirmer la version des autorités nigérianes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG