Liens d'accessibilité

Le Kenya cherche à étrangler le financement des islamistes


Une marche à la mémoire des victimes du massacre de Garissa (AP Photo/Ben Curtis)

Une marche à la mémoire des victimes du massacre de Garissa (AP Photo/Ben Curtis)

Les autorités kényanes ont suspendu les permis d'exploitation de 13 sociétés somaliennes de transfert de fonds installées au Kenya.

Selon l’agence Reuters, les autorités kényanes ont suspendu les permis d'exploitation de 13 sociétés somaliennes de transfert de fonds installées au Kenya. Cette décision est intervenue après l'attentat commis contre le campus de l'université de Garissa qui a coûté la vie à 148 personnes la semaine passée.

Par ailleurs, le journal kényan Daily Nation précise que le gouvernement de Nairobi "a gelé les comptes bancaires appartenant à 86 particuliers et entreprises soupçonnés definancer le terrorisme dans le pays".

Néanmoins, le gouverneur de la banque centrale somalienne Bachir Issa Ali a expliqué que ces mesures risquaient d'avoir un effet dévastateur sur la communauté somalienne du Kenya qui compte un peu plus d'un million de membres.

En effet, de nombreux Somaliens résidant au Kenya dépendent de l'aide de leurs proches.

XS
SM
MD
LG