Liens d'accessibilité

Burundi: Hassan Ruvakuki en liberté


La ville de Bujumbura, capitale du Burundi (archives 2006)

La ville de Bujumbura, capitale du Burundi (archives 2006)

Le journaliste de Bonesha FM et Radio France Internationale a été autorisé, mercredi, à sortir de prison pour raisons de santé

Un journaliste burundais emprisonné depuis novembre 2011, sous l'accusation de complicité avec un mouvement rebelle, a pu rentrer chez lui mercredi.

Hassan Ruvakuki, 37 ans, travaillait pour Bonesha FM. Il était également le correspondant du service swahili de Radio France Internationale (RFI) au Burundi.

Ruvakuki avait été accusé de complicité avec un groupe rebelle, pour s’être rendu en Tanzanie, couvrir la naissance d’un mouvement d’insurrection. Emprisonné le 28 novembre 2011, il a vu finalement sa peine réduite. Le mois dernier, la justice burundaise a rejeté sa demande de libération conditionnelle. Mais le mercredi 6 mars, pour des raisons de santé, les juges lui ont octroyé une « autorisation de sortie ».

Son avocat, Me Fabien Segatwa, a émis l'espoir que cette décision du procureur conduise rapidement à une reconnaissance de l’innocence de Ruvakuki qui devrait, selon lui, recouvrer sa liberté définitive.

"Mes pensées vont à ma femme et à ma petite fille d'un an et deux mois, qui est née alors que j'étais en prison pour rien. Je suis, je le dis encore une fois, innocent", a déclaré M. Ruvakuki à ses collègues à sa sortie.

XS
SM
MD
LG