Liens d'accessibilité

Daniel Radcliffe dénonce le racisme et le sexisme à Hollywood


Daniel Radcliffe lors de la première de "Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2", à New York, le 11 juillet 2011.

Daniel Radcliffe lors de la première de "Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2", à New York, le 11 juillet 2011.

Hollywood est "indéniablement raciste", estime l'interprète de Harry Potter, Daniel Radcliffe, qui cite notamment la polémique autour de la rareté d'acteurs noirs aux Oscars.

"Oui, c'est incontestable", affirme l'acteur de 27 ans, lui-même juré aux Oscars, interrogé par BBC sur le racisme de l'industrie du cinéma à Hollywood. "Nous aimons croire que nous sommes une industrie très, très progressiste, mais nous sommes à la traîne dans toutes sortes de domaines".

Il cite aussi le sexisme rencontré par les femmes dans une industrie dominée par les hommes. Les scénaristes "ne font aucun effort" pour leur écrire des rôles à la hauteur, déplore-t-il.

Mais "avec le fait d'en parler ouvertement, cela va changer", estime Daniel Radcliffe, qui espère bien voir un changement dans le processus de sélection des nominés.

Par ailleurs, interrogé sur les spéculations qui le voient reprendre son rôle de Harry Potter dans une adaptation au cinéma de la pièce de théâtre "Harry Potter et l'enfant maudit" -à l'affiche depuis juillet à Londres- il a répondu que ce n'était pas le moment: "personne ne me l'a demandé et je ne pense certainement pas que je le ferais aujourd'hui".

"Cela fait seulement six ans (depuis sa dernière interprétation de Harry Potter au cinéma, ndlr) et j'apprécie vraiment de pouvoir faire plein d'autres choses actuellement", explique-t-il. "Peut-être que dans 30 ans, je penserai différemment. Ils feront un remake et je pourrais jouer son père ou autre chose".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG