Liens d'accessibilité

Le HCR évoque une catastrophe humanitaire au Katanga


Des réfugiés en République démocratique du Congo (Photo des Nations Unies)

Des réfugiés en République démocratique du Congo (Photo des Nations Unies)

Durant le seul mois d'octobre, le HCR a recensé 1.737 incidents violents près de Kalémie et dans le « triangle de la mort » constitué des villes de Manono, Miwaba et Pweto.

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) se dit profondément préoccupé par la situation humanitaire catastrophique au Katanga, en République démocratique du Congo (RDC). Selon le HCR, plus de 71.000 personnes ont été déplacées par la violence au cours des trois derniers mois. Depuis la fin de 2012, ils sont plus de 400.000 à avoir fui leurs foyers, ce qui porte le nombre de déplacés au Katanga à près de 600.000.

Durant le seul mois d'octobre, le HCR a recensé 1.737 incidents violents près de Kalémie et dans le « triangle de la mort » constitué des villes de Manono, Miwaba et Pweto. Parmi ces incidents : des destructions de maisons, des actes de d'extorsion, de torture, de travail forcé, de recrutement forcé, ainsi que des viols.

« La violence sexuelle demeure une préoccupation grave », affirme le HCR dans un communiqué. Entre janvier et octobre, l'agence onusienne a aidé 1.564 victimes de violences sexuelles, même si, du fait des difficultés d’accès, elle est consciente que « bien d’autres cas » ne sont pas signalés.

XS
SM
MD
LG