Liens d'accessibilité

Harcèlement sexuel au Bénin, un phénomène répandu


Des femmes africaines lors de la marche mondiale des Femmes à Nairobi, le 13 octobre 2015. Les femmes ont défilé pour protester contre le mariage forcé, le harcèlement sexuel, les mutilations génitales féminines et toutes autres formes de violence basées sur le genre (AP Photo / Khalil Senosi)

Des femmes africaines lors de la marche mondiale des Femmes à Nairobi, le 13 octobre 2015. Les femmes ont défilé pour protester contre le mariage forcé, le harcèlement sexuel, les mutilations génitales féminines et toutes autres formes de violence basées sur le genre (AP Photo / Khalil Senosi)

Malgré l'existence d'une loi qui punit et réprimande le harcèlement sexuel au Bénin, le phénomène prend de l'ampleur et atteint tous les secteurs.

Toutes les semaines, au Bénin, l'actualité est marquée par des dénonciations de harcèlement sexuel et d'abus sexuels sur mineurs.

En milieu scolaire, estudiantin, professionnel et domestique, la tendance au harcèlement atteint un niveau préoccupant, selon la correspondante de VOA Afrique à Cotonou, Ginette Fleure Adandé, qui a enquêté sur ce fléau social.

Reportage sur le harcèlement sexuel de notre correspondante Ginette Fleure Adande à Cotonou, Bénin, pour VOA Afrique

"Les plaintes que l'on a eu jusqu'à présent, que ce soit dans le milieu scolaire ou universitaire, que ce soit domestique ou professionnel, c'est toujours des cas où des hommes sont accusés ", explique un membre des centres d'aide.

Mais dans la plupart des cas, les plaignantes n'osent pas porter plainte, par peur des représailles.

Au Bénin, les personnes reconnues coupables de harcèlement sexuel risquent deux ans de prison et une amende qui peut varier entre 100 000 et un million de Francs CFA.

XS
SM
MD
LG