Liens d'accessibilité

Le Groupe consultatif africain évoque des taux de croissance prometteurs en 2014 et 2015


Christine Lagarde et Bader Eldin Mahmoud Abbas, du Groupe consultatif africain, se sont félicités de la croissance rapide de l'économie du continent africain

Christine Lagarde et Bader Eldin Mahmoud Abbas, du Groupe consultatif africain, se sont félicités de la croissance rapide de l'économie du continent africain

Au terme de la réunion du Groupe consultatif africain qui s’est tenue au siège du Fonds monétaire international (FMI) ce weekend, ici à Washington, le président du Groupe des gouverneurs africains, Bader Eldin Mahmoud Abbas, et la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, ont convenu « que les perspectives économiques sont prometteuses ». Dans un communiqué, ils ont précisé que « l’activité devrait enregistrer un taux de croissance annuel d’environ 5 % en 2014 et en 2015, sur fond de repli de l’inflation ».

Néanmoins, les membres du Groupe consultatif africain se sont inquiétés « du ralentissement plus fort que prévu des économies émergentes, et notamment de la Chine, ainsi que la vulnérabilité des finances publiques et les problèmes sécuritaires dans un certain nombre de pays ».

« L’Afrique a le potentiel nécessaire pour générer une croissance économique soutenue et faire reculer davantage la pauvreté », ont estimé les responsables. Mais pour ce faire, une plus grande diversification de l’activité économique et des exportations est nécessaire, notamment du fait de l’urgence qu’il y a à créer des emplois pour une population active jeune en pleine expansion. Selon les Nations Unies (ONU), la population du continent pourrait doubler d’ici à 2050.

Le Groupe consultatif africain rassemble les Gouverneurs du FMI pour 15 pays africains représentés au sein du Groupe des gouverneurs africains, et la direction du FMI.
XS
SM
MD
LG