Liens d'accessibilité

Le gouvernement du Burkina réagit à l’appel à la désobéissance civile des pro-Compaoré


Blaise Compaoré, ex-président du Burkina Faso

Blaise Compaoré, ex-président du Burkina Faso

C’est plutôt un appel au respect des décisions du Conseil constitutionnel (CC) que le gouvernement de transition lance.

"Le gouvernement (du Burkina Faso) invite l'ensemble des acteurs à la retenue et au respect des décisions du Conseil Constitutionnel, dans l'objectif de préserver la paix et la concorde nationale", indique un communiqué.

Cet appel tombe alors que deux jours plus tôt, le parti de Blaise Compaoré, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), avait plutôt lancé un appel à la "désobéissance civile" pour protester contre l’invalidation des candidatures de ses membres aux prochaines législatives du 11 octobre.

Le gouvernement est même plus clair en invitant le CDP au respect "à tout point de vue (...) nos textes électoraux".

XS
SM
MD
LG