Liens d'accessibilité

Le G7 condamne l'annexion de la Crimée


Les autorités ukrainiennes et les pays du G7 ont condamné la décision de la Russie d’annexer la péninsule ukrainienne de la Crimée.

Un mois après la fuite du président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, sous la pression des manifestations populaires, le président Vladimir Poutine a signé mardi un traité rattachant la Crimée à la Russie. Dans un discours au parlement russe, il a condamné les dirigeants ukrainiens qui ont remplacé Ianoukovich, les accusant d’avoir abusé des droits des russophones d’Ukraine.

Il suffit de connaître l’histoire de la Crimée, de connaître ce qu’était, et est la Russie pour la Crimée, et la Crimée pour la Russie, a déclaré le président russe aux parlementaires de son pays.

Un porte-parole militaire ukrainien que cite l’agence Associated Press (AP), affirme qu’un soldat ukrainien a été tué dans une base de Crimée prise d’assaut par des hommes armés. D’autres sources signalent des incursions de soldats russes ou d’hommes armés appuyés par la Russie dans l’Est de l’Ukraine, près de la Crimée. Le Premier ministre intérimaire ukrainien, Arseni Iatseniouk, a fait état, de son côté, de « preuves convaincantes » que les services spéciaux russes organisent des troubles dans l’Est de son pays.

Le vice-président américain, Joe Biden, est en Pologne pour des discussions avec les alliés des Etats-Unis dans la région au sujet de l’incursion militaire russe en Crimée.

Les pays du G7 doivent se réunir à La Haye la semaine prochaine en marge du sommet sur la sécurité nucléaire pour débattre de la situation en Ukraine, a annoncé mardi la Maison-Blanche. Le président Barack Obama sera au rendez-vous.

« Cette rencontre se concentrera sur la situation en Ukraine et sur les mesures supplémentaires que le G7 pourrait prendre pour répondre aux développements en cours et soutenir l'Ukraine », a déclaré une porte-parole du Conseil national de sécurité, Caitlin Hayden.
XS
SM
MD
LG