Liens d'accessibilité

Le fugitif américain Edward Snowden toujours en quête d’une terre d’asile


Edward Snowden sur un écran de télévision d'un centre commercial de Hong Kong

Edward Snowden sur un écran de télévision d'un centre commercial de Hong Kong

Un porte-parole du président Vladimir Poutine a indiqué que Snowden a changé d'avis après que le président russe a déclaré lundi qu'il ne pouvait rester en Russie que s'il arrêtait de publier des informations sensibles des services de renseignement américains.

Le fugitif américain Edward Snowden cherche toujours un pays d’asile après l’échec de ses démarches auprès des autorités russes. Il a reçu mardi le soutien verbal du président vénézuélien Nicolas Maduro, en visite à Moscou. Snowden « mérite la protection de la planète », a déclaré M. Maduro.

Le leader vénézuélien a défendu l'ancien employé d’un sous-traitant de l’Agence nationale de sécurité des Etats-Unis (NSA) en disant que Snowden « n'a tué personne» et «n’a pas planté de bombe. »

Les présidents Vladimir Poutine (à droite) et Nicolas Maduro au Kremlin

Les présidents Vladimir Poutine (à droite) et Nicolas Maduro au Kremlin

Toutefois, l’agence Associated Press rapporte que M. Maduro a esquivé la question de savoir s’il prendrait Snowden avec lui quand il repartira de Moscou.

Plus tôt, un responsable russe a déclaré que Snowden avait abandonné sa demande d'asile en Russie, et des informations ont émergé qu'il cherche refuge dans 19 autres pays.

Un porte-parole du président Vladimir Poutine a indiqué que Snowden a changé d'avis après que le président russe a déclaré lundi qu'il ne pouvait rester en Russie que s'il arrêtait de publier des informations sensibles des services de renseignement américains.

Le porte-parole a également confirmé que Snowden est toujours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou, où il est arrivé il y a plus d'une semaine en provenance de Hong Kong.

Wikileaks, le groupe anti-secret qui a soutenu Snowden, affirme que le fugitif a adressé des demandes d'asile à 19 autres pays, dont la Chine, l'Inde, le Brésil et plusieurs pays européens, en plus des précédentes demandes d'asile à l'Equateur et l'Islande.

Un Russe exprimant son soutien à Snowden

Un Russe exprimant son soutien à Snowden

Cependant, de nombreux pays ont déjà dit qu'ils n’envisagent pas d’accorder une suite favorable à une demande d'asile de Snowden, à moins qu'il ne la fasse sur leur sol.

Mardi, un porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères a annoncé que son pays avait rejeté une demande d'asile de Snowden.

Edward Snowden, qui est âgé de 30 ans, fait face à des accusations d'espionnage aux États-Unis. Il est sorti de son silence lundi, accusant l'administration Obama d'exercer des pressions sur les pays auprès de qui il cherche protection.

Dans un communiqué publié par Wikileaks, Snowden a accusé la Maison Blanche « d’utiliser la citoyenneté comme une arme», affirmant que les Etats-Unis ont «unilatéralement révoqué » son passeport, une décision qui, dit-il, a fait de lui un «apatride».

Le Département d'Etat américain a fait savoir, de son côté, que révoquer le passeport d’un citoyen américain et lui permettre seulement de voyager aux Etats-Unis sur un document temporaire est la procédure standard quand un citoyen américain fait face à de graves accusations criminelles.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG