Liens d'accessibilité

Le footballeur Serge Aurier en garde à vue après une altercation avec la police


Serge Aurier, à droite, lors d'un match contre l'Algérie pendant la Coupe d'Afrique des nations, le 1er février 2015.

Serge Aurier, à droite, lors d'un match contre l'Algérie pendant la Coupe d'Afrique des nations, le 1er février 2015.

Le footballeur Serge Aurier a été placé en garde à vue lundi matin après une altercation avec la police à la sortie d'une boîte de nuit à Paris, embarrassant une fois de plus le club parisien PSG, quelques mois après des insultes de ce joueur contre son entraîneur sur les réseaux sociaux.

Le défenseur ivoirien du PSG a été interpellé après une sortie de boîte de nuit "un peu agitée", et une "altercation avec la BAC (brigade anticriminalité) de nuit", selon une source policière.

Le footballeur "aurait insulté et donné un coup à un policier", confirme une autre source policière. Il a porté "un coup de coude au thorax" d'un policier, a précisé une source judiciaire à l'AFP. Il est en garde à vue depuis l'aube dans un commissariat parisien pour "violences volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique", a ajouté cette source.

Le club parisien, quadruple champion de France en titre, a confirmé que le joueur était en garde à vue, mais n'a pas souhaité commenter.

Mi-février, Serge Aurier s'était déjà fait remarquer dans une vidéo filmée via l'application Periscope, dans laquelle il traitait son entraîneur, Laurent Blanc, de "fiotte" (homosexuel en argot). Il avait fini par reconnaître avoir "fait une grosse connerie" et avait été mis à pied par le PSG.

Avec cette nouvelle affaire, l'image du club se voit de nouveau écornée par le comportement de son latéral droit, titulaire à son poste et dont la valeur marchande est de 20 à 25 millions d'euros, raison pour laquelle les dirigeants parisiens ne l'ont pas licencié dans l'affaire Periscope.

Reste désormais à connaître la position du PSG vis-à-vis de son joueur, sous contrat jusqu'en juin 2019, à un mois de la reprise de l'entraînement programmée le 4 juillet.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG