Liens d'accessibilité

Le Drian : l'attaque du Radisson est un "soubresaut" dans la lutte antiterroriste au Mali


L'hôtel Radisson Blu de Bamako, le 21 novembre 2015. (AP Photo/Jerome Delay)

L'hôtel Radisson Blu de Bamako, le 21 novembre 2015. (AP Photo/Jerome Delay)

Le ministre français de la Défense s'est refusé, dimanche, à parler d'échec après l'opération Serval au Mali. Selon lui, le terrorisme a été "quasiment éradiqué" et l'attaque du Radisson n'était qu'un "soubresaut".

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a qualifié de "soubresaut", dimanche 22 novembre, l'attentat perpétré vendredi contre l'hôtel Radisson Blu de Bamako, estimant que le terrorisme avait été "quasiment éradiqué" au Mali depuis l'intervention française.

"Il y a des soubresauts, il y en a eu un en mars dernier déjà à Bamako", a-t-il dit sur la radio française Europe 1 en se refusant à "parler d'échec" après l'opération militaire française Serval au Mali.

Le 7 mars, le premier attentat anti-occidental meurtrier à Bamako, visant un bar-restaurant, avait coûté la vie à cinq personnes, dont un Français et un Belge.

"En janvier 2013, lorsque nous sommes intervenus au Mali, la moitié du pays était sous l'emprise de groupes terroristes d'Al-Qaïda", a rappelé le ministre français.

"La démocratie est revenue, le terrorisme a été quasiment éradiqué, en tout cas repoussé au nord-Mali et la force (française) Barkhane fait un travail considérable", a-t-il ajouté.

La force Barkhane - 3 500 soldats - qui a succédé à Serval en 2014, mène des opérations antiterroristes transfrontalières sur cinq pays du Sahel, de la Mauritanie au Tchad.

Selon Jean-Yves Le Drian, le groupe Al-Mourabitoune, qui a revendiqué la prise d'otages de l'hôtel Radisson Blu de Bamako et est lié à l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, a perpétré l'attentat "pour empêcher que le Mali retrouve la paix".

"On voit bien que la cible c'était l'hôtel où se trouvaient des représentants internationaux dont la mission était d'aider le Mali à retrouver ce développement. Ils veulent empêcher ce processus, ce qui veut dire qu'il faut continuer à monter la garde et à être vigilant", a-t-il souligné.

Belmokhtar est en vie, selon Le Drian

Mokhtar Belmokhtar, l'un des hommes les plus recherchés de la région et plusieurs fois donné pour mort, est toujours en vie, a-t-il estimé. "On pense que oui (il est en vie)", a-t-il dit.

"Il circule. Si je le savais (où il est), les affaires seraient réglées", a ajouté M. Le Drian, alors que Belmokhtar est régulièrement soupçonné de séjourner en Libye.

Des hommes armés ont attaqué vendredi l'hôtel Radisson Blu de Bamako, y retenant quelque 170 clients et employés, avant que les forces maliennes, appuyées par des forces spéciales françaises et américaines, n'interviennent.

L'attaque a fait 19 morts - 18 clients pour beaucoup étrangers (Russes, Chinois, Belges...) et un gendarme des forces spéciales maliennes - et deux assaillants ont été tués, selon le bilan fourni par les autorités maliennes.

Trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attentat sont "activement" recherchées, selon une source de sécurité malienne.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG