Liens d'accessibilité

Le djihadiste français sera mis en examen en France


Le Guen, qui avait rejoint les rangs des djihadiste, sera jugé en France

Le Guen, qui avait rejoint les rangs des djihadiste, sera jugé en France

Le djihadiste français Gilles Le Guen, qui était apparu à l'automne 2012 à visage découvert dans une vidéo dans laquelle il mettait en garde la France depuis le Mali, a été arrêté il y a quelques jours dans le nord du Mali.

L’information, d’abord donnée par les medias français, a été confirmée par l’Etat-major de l’armée française, qui est cité par l’Agence Reuters. Le Guen a été interpellé au nord de Tombouctou dans la nuit de dimanche à lundi.

Selon les mêmes sources, l'islamiste, qui se fait désormais appeler Abdel Jelil, a été remis aux autorités maliennes. L’Agence France Presse (AFP) précise que Le Guen avait été fait prisonnier en novembre 2012 par des miliciens d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) à Tombouctou, « certains le soupçonnant d'être un espion ».
Il aurait vécu en Mauritanie avant de s’installer au Mali où il vivait avec une épouse maghrébine et leurs enfants.

Début mars, un autre français avait été capturé par l'armée française à l'issue de combats dans le nord du Mali, puis renvoyé en France pour y être mis en examen, dans le cadre d'une procédure classique d'expulsion.
XS
SM
MD
LG