Liens d'accessibilité

Le discours historique d'investiture de Mandela en 1994


Le président Nelson Mandela, dansant lors des festivités de son investiture en 1994

Le président Nelson Mandela, dansant lors des festivités de son investiture en 1994

En 1994, Nelson Mandela devenait le premier president noir d’Afrique du Sud. A l’occasion de son investiture, il prononçait un discours historique. Nous revenons ici sur les points les plus marquants de son allocution, répercutée à travers le monde, des centaines de millions d'êtres humains restant suspendus aux lèvres de l'ancien militant de l'ANC, devenu apôtre de la paix.

1) « De l'expérience d'un désastre humain extraordinaire qui a duré trop longtemps , doit naître une société dont toute l'humanité sera fière ».

2 ) « Nos actions quotidiennes en tant que Sud-Africains ordinaires doivent produire une réalité sud-africaine réelle qui renforcera la conviction de l'humanité dans la justice, renforcera sa confiance dans la noblesse de l'âme humaine et maintiendra tous nos espoirs pour une vie glorieuse pour tous. Tout cela, nous le devons à nous-mêmes et aux peuples du monde qui sont si bien représentés ici aujourd'hui ».

3 ) « A mes compatriotes, je n’hésite pas à dire que chacun de nous est aussi intimement attaché à la terre de ce beau pays que les célèbres jacarandas de Pretoria et les mimosas de la brousse ».

4 ) « Chaque fois que l'un d'entre nous touche le sol de cette terre, nous nous sentons un sentiment de renouveau personnel . L'humeur nationale change comme les saisons. Nous sommes émus par un sentiment de joie et d’allégresse, quand l'herbe devient verte et que les fleurs s'épanouissent ».

5 ) « Que l'unité spirituelle et physique que nous partageons tous avec cette patrie commune explique la profondeur de la douleur que nous avons tous ressenti dans nos cœurs quand nous avons vu notre pays se déchirer en un conflit terrible, et quand nous l'avons vu repoussé, proscrit et isolé par les peuples du monde, précisément parce qu'il était devenu la base universelle de l'idéologie pernicieuse et de la pratique du racisme et de l'oppression raciale ».

6 ) « Nous, le peuple de l'Afrique du Sud, nous sentons épanouis que l'humanité nous a ramené dans son sein, que nous, qui étions hors la loi jusqu’à récemment, avons aujourd'hui le rare privilège d'être l'hôte des nations du monde sur notre propre sol ».

7 ) « Nous remercions tous nos invités internationaux de renom d'être venus prendre possession avec les Sud-Africains de ce qui est, après tout , une victoire commune pour la justice, pour la paix, et la dignité humaine. Nous espérons que vous continuerez à vous ranger à nos côtés pendant que nous nous attaquons aux défis de la construction de la paix, de la prospérité, de l’élimination du sexisme et du racisme, et de la démocratie ».

8 ) « Nous apprécions profondément le rôle que les masses populaires et les masses démocratiques, religieuses , les femmes , les jeunes , les entreprises, les dirigeants traditionnels et autres ont joué pour qu’on en aboutisse là. Parmi eux, et non des moindres : mon deuxième vice- président, l'honorable F.W. de Klerk ».

9 ) « Nous tenons également à rendre hommage à nos forces de sécurité, de tous les rangs, pour le rôle éminent qu'ils ont joué dans la sécurisation de nos premières élections démocratiques et dans la transition vers la démocratie, abandonnant le rôle de forces sanguinaires qui refusent toujours de voir la lumière ».

10 ) « Le temps de la guérison des blessures est venue. Le moment de combler les gouffres qui nous séparent est arrivé. Le temps de construire est là. Nous avons, enfin, réalisé notre émancipation politique ».

11 ) « Nous nous engageons à libérer tous nos gens de l'esclavage continu de la pauvreté, la privation, la souffrance, le sexe et autres formes de discrimination. Nous avons réussi à atteindre les dernières étapes pour la liberté dans des conditions de paix relative. Nous nous engageons à la construction d'une paix complète, juste et durable ».

12 ) « Nous avons triomphé dans l'effort d'implanter l'espoir dans le cœur de millions des notres. Nous entrons dans une alliance où nous allons construire une société dans laquelle tous les Sud- Africains, noirs et blancs, pourront marcher la tête haute , sans peur dans leurs cœurs, assurés de leur droit inaliénable à la dignité humaine - une nation en paix avec elle-même et le monde ».

13 ) « En témoignage de son engagement au renouvellement de notre pays, le nouveau gouvernement intérimaire d'unité nationale, comme une question d'urgence, aborde la question de l'amnistie pour les différentes catégories de nos gens qui purgent actuellement des peines d'emprisonnement ».

14 ) « Nous dédions cette journée à tous les héros et les héroïnes de ce pays et du reste du monde, qui ont sacrifié à bien des égards et donné leur vie pour que nous puissions être libres. Leurs rêves sont devenus une réalité. La liberté est leur récompense ».

15 ) « Nous sommes à la fois humble et élevé par l'honneur et le privilège que vous , le peuple d'Afrique du Sud, nous ont accordé, en tant que premier président d'une Afrique du Sud unie, démocratique, non raciale et non sexiste, pour sortir notre pays de la vallée de l'obscurité ».

16 ) « Nous comprenons encore qu'il n'y a pas de route facile vers la liberté. Nous savons bien qu'aucun d'entre nous, à lui seul, ne peut triompher. Nous devons donc agir ensemble comme un peuple uni, pour la réconciliation nationale, pour la construction de la nation, pour la naissance d'un nouveau monde ».

17 ) « Qu'il y ait une justice pour tous. Qu'il y ait la paix pour tous. Qu'il y ait du travail, du pain, de l'eau et du sel pour tous. Que chacun sache que, pour chaque corps, l'esprit et l'âme ont été libérés pour se réaliser ».

18 ) « Jamais, jamais et jamais cette belle terre ne connaitra à nouveau l'expérience de l'oppression de l'un par l'autre, et ne souffrira l'humiliation d'être le putois du monde. Le soleil ne s’est jamais couché sur un si glorieux exploit humain. Que la liberté règne ».
XS
SM
MD
LG