Liens d'accessibilité

Le directeur général de l'AIEA se rend à Téhéran


Le patron de l'AIEA, Yukiya Amano (AP Photo/Ronald Zak)

Le patron de l'AIEA, Yukiya Amano (AP Photo/Ronald Zak)

Selon l'AIEA, les discussions entre Yukiya Amano et les dirigeants iraniens porteront notamment sur la question de l'accès aux sites militaires sensibles iraniens.

VIENNE, 1er juillet (Reuters) - Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, est attendu à Téhéran jeudi pour y rencontrer le président iranien Hassan Rohani et d'autres dirigeants iraniens, a annoncé mercredi un responsable iranien.

"Amano rencontrera Rohani et Ali Shamkhani (secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale, NDLR), lors de sa visite à Téhéran", a dit ce responsable. Selon l'AIEA, les discussions entre Yukiya Amano et les dirigeants iraniens porteront notamment sur la question de l'accès aux sites militaires sensibles iraniens.

Dans un rapport publié mercredi, l'AIEA indique que Téhéran s'est conformé aux termes de l'accord intérimaire conclu en 2013 avec les grandes puissances, en ramenant ses stocks d'uranium faiblement enrichi à leurs niveaux antérieurs à l'accord. A la fin du mois de juin, ces stocks s'élevaient à 7.537 kg, en-dessous de l'objectif de 7.650 kg fixé lors de la signature de l'accord intérimaire, en novembre 2013.

La date butoir pour la signature d'un accord définitif entre Téhéran et les pays du groupe "P5+1" a été repoussée au 7 juillet, au lieu du 30 juin, a annoncé mardi la délégation américaine.

Des diplomates occidentaux ont dit s'approcher d'un accord avec la République islamique, bien que l'Iran continue de refuser que l'Occident ait un quelconque droit d'inspection de ces sites, une éventualité d'ailleurs rejetée par le guide suprême de la Révolution, Ali Khamenei. Les négociations se poursuivent parallèlement à Vienne.

Selon le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, plusieurs points restent en suspens, mais "l'atmosphère des discussions est positive". De source diplomatique, on indique que les ministres chinois et français des Affaires étrangères, Wang Yi et Laurent Fabius, doivent revenir jeudi à Vienne, où se réuniront tous leurs homologues.

XS
SM
MD
LG