Liens d'accessibilité

Le derby entre Barça-Real: "Le plus beau match qui existe", selon Zidane


Zinedine Zidane, nouvel entraîneur du Real Madrid

Zinedine Zidane, nouvel entraîneur du Real Madrid

Dix ans après son dernier clasico comme joueur, l’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane a estimé vendredi que le choc contre le FC Barcelone samedi (18h30 GMT) était "le plus beau match qui existe", ajoutant que son équipe ne serait "pas facile à battre".

Q: C'est votre premier clasico comme entraîneur, après trois mois en poste. Est-ce un examen crucial pour vous?

R: "Non, parce que nous avons été dans une bonne dynamique dernièrement. Nous continuons notre travail. C'est un match comme un autre même si c'est un match important et, évidemment, un match différent parce que c'est un clasico. Mais au final, les gens veulent voir un bon match de football et moi, je veux voir la même équipe que dernièrement. Je vais avoir la chance de vivre tout ça au plus près du terrain."

Q: En tant qu'ancien joueur, quel souvenir gardez-vous de ces confrontations et notamment de votre accrochage en 2003 avec Luis Enrique, l'actuel entraîneur du Barça ?

R: "(Sourire) Cela arrive parfois sur le terrain. Mais bon, c'est oublié. Pour un joueur, le clasico est toujours le plus beau match qui existe dans le football. Maintenant, je vais le vivre pour la première fois comme entraîneur. J'en suis très content."

Q: Y a-t-il un sentiment de revanche chez vos joueurs après leur lourde défaite à l'aller (4-0), avant votre nomination ?

R: "Non, je n'en ai pas parlé avec eux. Ils savent parfaitement ce qui s'est passé mais maintenant il faut seulement penser au match qui arrive. C'est un autre match, tous les matches sont différents. C'est une rencontre que nous devons gagner et que nous voulons gagner. (...) Il ne sera pas facile de battre le Real Madrid, je peux vous le dire."

Q: Ressentez-vous la pression du résultat ?

R: "Vous savez comment ça se passe ici, l'important est toujours de gagner. Je le sais, j'ai été joueur ici et je connais l'exigence de mon poste et de ce club. Mais je ne pense pas à ce qui arrivera en fin de saison. L'important est de faire les choses comme nous l'avons fait dernièrement. Si nous sommes bien préparés, si nous faisons bien les choses, il se passera des choses positives."

Q: Vous dites souvent que Karim Benzema est un joueur capital dans votre animation offensive. Que peut-il vous apporter samedi ? Et l'équipe de France peut-elle se passer de lui ?

R: "Ce n'est pas pour éviter votre question, mais j'ai autre chose à faire. J'ai envie de penser au match de demain (samedi) et j'ai envie de penser à ce que Karim va faire pour l'équipe. Après on verra ce qui se passera. Vous savez ce que je pense de Karim, ce qu'il peut apporter, ce qu'il peut faire, donc on verra. Moi, je suis concentré sur ce qu'on va faire demain."

Avec AFP

XS
SM
MD
LG