Liens d'accessibilité

Le département d'Etat américain fustige l'usurpation du pouvoir par la Seleka


Pour le département d'Etat, Michel Djotodia s'est illégalement auto-proclamé président

Pour le département d'Etat, Michel Djotodia s'est illégalement auto-proclamé président

S’exprimant à nouveau sur la crise en Centrafrique, où Michel Djotodia s'est autoproclamé président après avoir renversé le président en exercice François Bozizé, la porte-parole du département d’Etat américain a fermement condamné l’usurpation du pouvoir par le chef de la coalition rebelle Séléka.

« Les Etats-Unis demeurent profondément préoccupés par la grave détérioration de la situation sécuritaire en République centrafricaine (RCA) » a déclaré Mme Victoria Nuland dans un communiqué. « Nous condamnons fermement la saisie illégitime par la force du pouvoir par l'alliance rebelle Seleka » a-t-elle poursuivi.

Tout en fustigeant la décision de Djotodia de s’auto-proclamer chef d’Etat, Mme Nuland a dénoncé la suspension de la Constitution et de l'Assemblée nationale.

« Nous condamnons également la désignation illégale par la Seleka d'un chef d'Etat ou toute autre décision unilatérale impliquant la future gouvernance du pays. Le seul gouvernement légitime de la République centrafricaine est le gouvernement d'union nationale dirigé par le Premier ministre Nicolas Tiangaye » a souligné la porte-parole du département d’Etat américain.
XS
SM
MD
LG