Liens d'accessibilité

Le copilote de l’A320 écrasé dans les Alpes françaises avait vu 41 médecins en cinq ans


Des équipes de secours d'urgence recherchant les débris de l'avion de Germanwings près de Seyne-les-Alpes, en France, dans cette photo fournie par le ministère français de l'Intérieur, le 3 Avril 2015.

Des équipes de secours d'urgence recherchant les débris de l'avion de Germanwings près de Seyne-les-Alpes, en France, dans cette photo fournie par le ministère français de l'Intérieur, le 3 Avril 2015.

La révélation a été faite jeudi par le procureur de Marseille à l'issue d'une rencontre avec les familles des victimes.

En cinq ans, Andreas Lubitz, le copilote de l’A320 de la Germanwings qui s'est écrasé le 24 mars dans les Alpes françaises, avait vu 41 médecins dont sept dans le mois précédant le crash, a précisé le procureur Brice Robin.

Selon lui, M. Lubitz était "soucieux de sa santé et avait une crainte de perdre la vue". Le copilote souffrait d'une grave dépression, d'une "psychose accompagnée de troubles de la vue".

Cent cinquante personnes ont péri dans le crash de cet avion que Lubitz a, selon les enquêteurs, fait expressément s' écraser dans les Alpes françaises.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG