Liens d'accessibilité

Le coordinateur de la lutte contre l'Ebola en Sierra Leone, victime du virus


Des travailleurs de la santé en Sierra Léone, vérifiant un malade présumé de la fièvre hémorragique à virus Ebola (Photo Reuters)

Des travailleurs de la santé en Sierra Léone, vérifiant un malade présumé de la fièvre hémorragique à virus Ebola (Photo Reuters)

Le médecin en chef Sheik Umar Khan, qui coordonne la lutte contre le virus Ebola en Sierra Leone depuis le début de l'épidémie, a contracté le virus, a annoncé le ministère de la Santé.

Le virologue, qui est âgé de 39 ans, travaillait à l'hôpital de Kenema. Le virus Ebola a tué plus de 200 personnes en Sierra Leone depuis le début de l'épidémie, et plus de 600 personnes en Afrique de l'Ouest, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Sheik Umar Khan, qui avait traité plus de 100 victimes du virus, a été pris en charge par l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF), elle-même très active et expérimentée dans la lutte contre la fièvre hémorragique.

L’Ebola est l'une des maladies virales les plus dangereuses au monde : son taux de mortalité atteint fréquemment les 90%, et il n'existe aucun traitement ni vaccin permettant de lutter contre la maladie. Néanmoins, si les malades sont soignés rapidement, ils ont une excellente chance de s’en sortir, rappellent l’OMS et MSF, qui encouragent les Ouest-Africains à se faire dépister dès les premiers symptômes.

L'épidémie a pris de l'ampleur en dépit des efforts visant à mettre fin à la transmission du virus Ebola, qui se communique d’un être humain à l’autre par contact avec le sang et les fluides corporels d’une personne infectée.

Pour enrayer la transmission du virus, l’OMS et la FAO sensibilisent également les communautés aux risques de transmission par les animaux sauvages. On pense d’ailleurs que c’est ainsi que le virus s’est propagé initialement.

XS
SM
MD
LG